Trisquel « Taranis »: bis…

Posted on 2 octobre 2010

0


Je vous parlais avant-hier de Trisquel « Taranis » 4.0 LTSet le 20/09 , – et ne ferais aujourd’hui que confirmer tout l’intérêt de cet OS GNU/Linux.

Une ruse (« de Sioux »…), à connaître? Le navigateur web maison « Web Browser » (attention: pas celui de GNOME, homonyme), développé en vue d’une sécurisation & pérennité maximales pour l’utilisateur (cf. HTTPS-Everywhere), ne donne accès -de par la manipuation classique « Outils », « Modules complémentaires »-, qu’à une sélection de modules, qualitative: 14 « seulement » à ce jour…

Comme quoi, la qualité ne fait pas bon ménage avec la quantité.

Mon problème initial? « Un homme informé en valant deux », ma volonté d’installer « CensorCheap » – cf. cet expérience & ses conséquences -, ledit module ne faisant pas partie – à ce jour -, de la sélection.

Impossible? Et bien si, et de plus, c’est d’une simplicité enfantine! Il suffisait d’y penser…

Cliquer ici, et installer ce que l’on souhaite, directement du navigateur « Web Browser ».

J’en ai profité pour modifier le côté visuel (l’interface), par l’ajout de 1. Silvermel 2. WifeBeauty . Faire cependant de ce côté extrêmement attention, car cette présentation ne modifiera pas que l’aspect dudit navigateur, mais aussi les fenêtres des autres logiciels… Sur le sujet, je ne vous offrirais donc aucune garantie. Le choix fait marche dans mon cas, et je me contente de vous en informer…

Autrement dit, pour être clair:

  1. « Silvermel » peut constituer dans la pratique un « Plan B« , au cas où…
  2. Et surtout, « last, but not least », cette manipulation permet de changer
    l’apparence des fenêtres – de l’ensemble de vos logiciels… -.

ATTENTION: il serait dommage de « sortir des clous » définis par Trisquel, de manière excessive, cela reviendrait à remettre complétement en cause « l’esprit » de cet OS, basé -et je m’en rends compte à l’usage- sur la sécurité, pour l’utilisateur. A utiliser uniquement à dose « homéopathique« 

Décidemment, Trisquel n’a pas fini de m’étonner… Et pas que moi? A vous d’y répondre.

L’essayer, c’est l’adapt… Oh oups, pardon, l’adopter!

Publicités
Posted in: Linux