Le dilemme cornélien…

Posted on 24 septembre 2010

2


Grâce à WebDevOnLinux (au passage: MERCI), j’ai découvert l’existence de Pinguy OS.

Autant vous le dire tout de suite: LE CHOC! « Tout y est! » (positivement parlant), un… éléphant, sur seulement 1,3 Go (à graver non seulement sur DVD, mais dans sa -vive- mémoire…).

« Mon bureau rien qu’à moâââ! »: jaloux(se)? – Moins l’adresse I.P., « petits canailloux »…

Mon bureau rien qu'à moaaa!

Tout? Enfin presque: vraiment la seule chose à ajouter? Comme d’habitude, le fichier « libdvdcss » à absolument installer ( direction le terminal: « sudo /usr/share/doc/libdvdread4/install-css.sh » – sans les guillemets! –), pour pouvoir regarder vos films DVD préférés ( VLC – le meilleur lecteur video – étant installé… « par défaut »: plutôt une qualité!).

Mais c’est aussi le cas pour chaque OS GNU/Linux – pour des raison juridiques -, et donc l’OS Trisquel.

Quand au reste: à vous l’honneur, il ne reste qu’à l’essayer pour comprendre…

Un bémol (pour certains)? Il n’est pas possible de l’installer en version française (en anglais). Mais bon, WebDevOnLinux (pub!), en « super héros » (?), a trouvé la solution, pour celles et ceux qui voudraient absolument que Penguy « parle » français. Je n’ai personnellement pas effectué – et donc « testé » -, la manipulation et, vus les derniers événements, je ne cours pas vraiment après (Zut! je n’ai pas pu m’en empêcher… Mais bon, triste, mais vrai: soyons FACTUELS, que Diable!).

Et pourquoi donc ce titre? – l’essentiel du post est là, encore que! A (vous de) VOIR*… –

Ayant découvert Trisquel 4.0 LTS « Taranis » qui vient de sortir (mi-septembre), et le considérant comme l’OS GNU/Linux le plus abouti à ce jour (cf. ici), la comparaison est bien naturelle.

Et bien: INCAPABLE de me prononcer définitivement! « Entre les deux » , mon coeur… ou plutôt ma (dé?)raison balance…

Sur « l’échelle de Richter » des  » états d’esprit » dans lesquels ont été conçus ces deux OS, ils sont RADICALEMENT à l’opposé: l’un, Trisquel, a comme principe cardinal de rester strictement « dans les clous » du libre (…« respectant les 4 libertés au sens strict précisées par la FSF  » (cf. Wikipedia)… ), l’autre ayant, de toute évidence, fait fi de l’absolutisme dudit principe (sans pour autant en « mettre à ras-bord »: l’usage – et donc l’usager -, avant tout…).

Et bien, devinez-quoi? Ils approchent -à mon humble avis-, tout autant l’un que l’autre, de la perfection (si elle est possible, en ce bas-monde – des fois, particulièrement « bas », d’ailleurs-).

Le même résultat – à « epsilon » près -, mais par des parcours parfaitement différents!

C’est là où ça devient intéressant, hein? (deux, trois, quatre…). L’as de trêfle, qui pique ton coeurCaro… Line!

« Cela interroge », et en particulier sur la notion même du « libre »: le piège ne serait-il pas de le considérer comme un dogme? OUI , démontre très clairement l’OS Pinguy. NON, démontre tout aussi limpidement l’équipe ayant développé la version « Taranis » de l’OS Trisquel.

Conclusion (ponctuelle, puisque, philosophiquement parlant, il n’y a… « par définition » -hihi!-, pas de conclusion…):

Le piège ne serait-il pas, par « anticonformiste », de (re)créer le pire des conformismes?

Enfin bon, « mon coeur » tendrait plutôt vers… Trisquel « Taranis » bingoo!

Element(s?) objectif(s?) faisant pencher la balance -cadeau!-

  • Trisquel « Taranis »: le « navigateur maison » – pas celui dont l’îcone est directement visible! -, basé sur Firefox, propose un module dénommé « https-everywhere » (Trisquel propose 12 modules complémentaires, et celui-ci est évidemment… en tête de liste (pour ne pas dire: de gondôle!), qui permet « d’éviter » (ou plutôt: d’éliminer!) la surveillance du trafic par le fournisseur de connexion Internet – sécurisé « comme quant » on fait un paiement par CB, et ceci sur tout son trafique: EXHAUSTIF! SUBLIME, non? Il fallait tout simplement y penser: Les connaisseurs apprécieront tout particulièrement… Inutile de dire que j’ai essayer de l’installer sur Firefox – sous Pinguy OS, mais peu importe -:  résultat, je n’ai pas réussi. Bonne chance, et merci d’avance de m’en informer, si vous y arrivez…
  • Pinguy OS: tant côté « présentation » que « logitèque installée », vraiment tout « coule de source », tout est extrèmement bien pensé, pour en facilité l’usage… Vraiment GENIAL! Mais ne dispose pas de ce « petit » plus (…), proposé par le « navigateur maison » de Trisquel, dont je viens de parler: c’est bien dommage!

Bien la preuve que l’on ne peut avoir… le beurre et l’argent du beurre,

avec, en plus, « le sourire de la crémière »!

La solution? Heureusement que j’ai plus d’un ordinateur dans ma besace (« sac à deux poches »: incroyable! source: Quillet Flammarion, édition 1973, et non pas Wikipedia: non mais!): sauvé! « J’ai duex amours » & « Entre les deux, mon coeur balance »…

Epuisant (et non: « épuisette », non mais!), non? Je parle… « de moi » -et non, du dilemme-, bien entendu (dans la série « Parlez-moi de moi, il n’y a que ça qui m’intéresse! »: on connaît).

NOTA: à regarder, « ce que je notais en NOTA« , quand je proposais: « GNU/Linux: mes 3 OS préférés ». Si, après ça, il n’y a pas « de l’uranus dans l’air »…

* « Cherchez, et vous trouverez… » Et ainsi vous comprendrez tout l’intérêt! En quelque sorte, l’art & la manière… A vous lire! Pour ceux qui ne trouvent pas, cela signifie que cela n’a pas d’importance: pas de souci!

Publicités