« And now… »: la question qui tue?

Posted on 23 septembre 2010

2


Si – par un (mâle?)encontreux « coup du sort » -, vous n’étiez pas né(e) dans « votre pays », lequel serait votre idéal?

Réfléchissez bien, et trouvez par vous-même la « réponse à la question ». Soyez honnête, au moins avec vous-même.

Pour ceux qui auraient trouvé une réponse particulièrement… pertinente à la question: gardez-la surtout pour vous!

Comme le dit la chanson*: « On ne choisit pas son pays… ». En particulier, pour celles et ceux que l’on qualifie – et que l’on « catégorise » ainsi-, j’ai nommé, à ce jour: les Roms.

Mais pas plus non plus que chacun d’entre nous…

A éviter, tout sophisme du genre: « citoyen du monde »!

Au final (je ne parle pas de lutte… Sauf peut-être avec soi-même?), qu’y gagne-t-on? Le droit de partir

NOTA: et le « Joker« , en ce « jeux-concours »? Celui où vous êtes né(e), bien entendu.

* Le regretté Lavilliers (parmi les ***… Pas Asterix – & périls? -, voyons: parmi les étoiles!)

Publicités
Posted in: International