Souvenirs de vacances…

Posted on 20 juillet 2010

0


Etant l’heureux utilisateur d’un reflex numérique Sigma, quel n’a pas été mon étonnement, lors du téléchargement des photos sur mon notbook à système d’exploitation Ubuntu!

Le téléchargement est véritablement ultra-rapide (2 ou 3 mn maxi pour toute une série de photos d’une taille déjà assez imposante: 12 Mo environ par photo, à la qualité optimale).

Le couple chez qui j’étais ayant souhaité télécharger exactement la même série de photos, de la même carte (Compact Flash) sur leur ordinateur fixe récent, sous Windows 7, aurait dû mettre un temps infiniment plus long (au point d’en arrêter le chargement…). Leur ordinateur est à priori parfaitement protégé contre les virus et autres « sympathiques » phénomènes, et n’a pas à avoir de complexe concernant la mémoire vive, mon notbook ne disposant « que de » 1 go.

Certes, Sigma a un format propriétaire – X3F -, dont la spécificité est d’être formée de 3 couches par photo (une par couleur primaire ), les 14 megapixels de la photo étant, en réalité, ainsi divisés en 3 parties, une pour chacune des trois couleurs primaires; ce qui, entre parenthèses et sans faire de pub, n’ayant aucune action chez Sigma – ni chez Ubuntu…-, avec un objectif de qualité (ouverture importante: au moins 2,8, l’idéal étant de, disons… 1,4 = par exemple, photos « de nuit » et sans flash, sans soucis. Et visage -mise au point sur le nez!-, parfaitement net, avec un « flou artisitique » tout autour du visage… Mais à quel prix!), donne des photos d’une qualité supérieure. Par un logiciel spécifique, Sigma PhotoPro 4,  les photos peuvent, dans un second temps, avec ou sans passage par un algorithme ou un réglage manuel, être enregistrées au format jpeg (heureusement…), ou simplement lues.

Mais revenons en à nos moutons, le format propriétaire n’étant pas la raison d’une telle différence de rapidité de chargement. D’autant plus que même si Rapid Photo Downloader (=avantage de rapidité), est installé sur mon notbook, il ne semble pas qu’il prenne en charge le format propriétaire « X3F », tout à fait spécifique. Par ailleurs, « Sigma FotoPro » était installé sur le fixe dont je parle.

Un retour d’information sur le sujet serait apprécié, étant donné que je ne m’explique aucunement ledit phénomène, réellement impressionnant.

Bref, mystère… Un conseil? Faites vous-même l’expérience!

NOTA: « Wine » – logiciel permettant d’utiliser sous Ubuntu un exécutable (en « .exe »), fait à priori pour fonctionner uniquement sous Windows -, étant installé sur le netbook, et utilisé donc pour « Sigma FotoPro », peut-être est-ce une partie de l’explication? Mais je ne vois pas pourquoi « Sigma PhotoPro » interviendrait « techniquement » dans le transfert des photos d’une carte mémoire vers le disque dur!

Publicités